Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-includes/functions.php on line 6031

Mon rôle de Signaleur


Notice: Undefined index: tie_hide_meta in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-content/themes/sahifa-562/sahifa/framework/parts/meta-post.php on line 3

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/32/d667458218/htdocs/clickandbuilds/ERCIONLINE/wp-content/themes/sahifa-562/sahifa/framework/parts/meta-post.php on line 3

pour un parking PMR au Festival de Poupet (85)

Membre indépendant de l’ERCI, j’ai eu le plaisir de rencontrer Franck Pascaud, président du SRO 44 au Congrès national 2023 de l’ERCI à Yzeures- sur-Creuse il y a quelques mois, alors que nous sommes “voisins”, lui en Loire-Atlantique et moi en Vendée !

Handicapé de naissance (et amputé de la jambe gauche en 2020), j’ai toujours été confronté au monde du handicap et je me bats depuis plus de 30 ans pour faire respecter et appliquer les normes, notamment en matière d’accessibilité.

En 2002, j’ai fondé avec 3 autres personnes l’association Action-Handicap, devenue sous mon impulsion « Action-Handicap Vendée » il y a quelques mois. Aujourd’hui j’en suis membre d’honneur et co-président. Le 24 juin dernier, nous avons organisé à la Châtaigneraie une grande Journée de Sensibilisation au Handicap et à l’Accessibilité, à laquelle Franck m’a proposé de venir participer bénévolement avec plusieurs membres de son équipe pour encadrer cette manifestation, et notamment le parcours accessibilité en ville dans la matinée. Grâce à leur bienveillance, tout s’est bien déroulé.

En parallèle, Franck m’a proposé d’être responsable signaleur sur l’un des deux parkings réservés aux Personnes à Mobilité Réduite les 19 et 21 juillet au festival de Poupet, un évènement qui se déroule à une quarantaine de kilomètres de chez moi et mobilise plus de 40 signaleurs. C’est une fonction que je n’avais jamais assurée avec cette dénomination, mais ayant été Président de l’Association CLARIS (CB – Logistique – Assistances – Radioguidages – Informations – Services) durant 18 ans, il m’est arrivé maintes fois de participer à des assistances radio en interne pour coordonner nos rallyes touristiques par exemple, mais aussi en externe pour des fêtes de la musique, le Téléthon, le Parcours du Cœur, le Congrès national de l’UNC, etc…

Passionné de radio et baigné depuis toujours dans le monde du handicap, c’est avec plaisir que j’ai accepté la proposition de Franck de gérer ce parking PMR. Pour cela, j’étais accompagné d’Arnaud, de Vivi, deux Signaleurs confirmés, ainsi que de Paloma et Nancy, toutes les deux débutantes dans ce domaine mais qui m’accompagnent au quotidien. A la demande de Franck, j’avais apporté ma petite flotte de Talkies-Walkies de type PMR 446 Mhz ; j’ai choisi des Midland G9 Pro,  connus pour leur robustesse et dotés de diverses fonctions intéressantes dont les codages DCS/CTCSS, qui nous ont permis de former un « groupe » entre nous, sans être perturbés par des liaisons externes. Arnaud était également équipé d’une seconde radio en lien avec les autres signaleurs mais la topographie des lieux ne facilitaient pas les contacts avec eux. A plusieurs reprises, notamment pour joindre Franck, nous sommes passés par TPH.

Arrivés sur les lieux vers 12 h 20, nous avons fait connaissance de l’ensemble des membres de l’équipe et pris connaissance de l’ère de stationnement que nous allions devoir gérer pour accueillir au mieux les visiteurs en situation de handicap. Il s’agissait en fait du parking d’une MFR qui, bien qu’à environ 150 m de l’entrée du festival, était le plus poche. Relativement plat mais sans emplacement matérialisé, il disposait d’une entrée et d’une sortie et formait une sorte de giratoire en son centre. Nous pouvions donc faire stationner des véhicules tout autour et en rond au milieu sur un cercle de pelouse plutôt desséchée par la chaleur.

Après un déjeuner pris sur place à la bonne franquette avec tout le groupe, il me tenait à cœur de « briffer » mon équipe, principalement Vivi et Arnaud, moins « rôdés » au milieu du handicap que Paloma et Nancy. L’idée essentielle, pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite que nous aurions à gérer, était de connaitre leurs besoins réels en matière de stationnement, non pas en leur demandant quel était leur handicap, ce qui est indiscret, mais tout simplement s’il leur fallait de la place à l’arrière et sur le côté du véhicule pour un fauteuil roulant, des cannes ou un déambulateur, ou si une place de largeur normale pouvait leur convenir et éventuellement si elles pouvaient marcher, ce qui peut sembler paradoxal, et pourtant…

Au quotidien, une place de stationnement traditionnelle fait 2.50 m de large et un emplacement réservé aux personnes handicapées, 3.30 m, pour permettre d’ouvrir la portière en grand de manière à placer un fauteuil roulant, un déambulateur, etc… Mais le monde du handicap est vaste et les types de handicaps sont multiples… Les besoins réels qui y sont liés aussi… Prenons l’exemple d’un non voyant, qui dispose d’une carte de stationnement mais peut marcher et n’a pas besoin d’une place plus large… Idem pour un sourd ou une personne ayant une déficience mentale… Par contre une personne avec une jambe dans le plâtre ne disposant pas de carte de stationnement, ne pourra pas marcher longtemps ou aura un fauteuil roulant et devra pouvoir ouvrir sa portière en grand… Une femme enceinte peut aussi être considérée comme une PMR, sachant qu’elle aura peut être du mal à marcher ou à rester debout longtemps… Et puis il y a aussi les véhicules ayant l’appellation TPMR, c’est-à-dire homologués comme « Transport de Personne(s) à Mobilité Réduite » qui sont souvent des fourgons ou des minibus avec une plateforme à l’arrière ou sur le côté pour monter et descendre un ou plusieurs (minibus TPMR) fauteuil(s) roulant(s).

Avec l’accord des autres signaleurs, j’ai proposé de me placer à l’entrée, souvent épaulé par Arnaud, nos trois « signaleuses » restant sur le parking. Toujours avec le sourire, Arnaud ou moi arrêtions chaque véhicule en demandant au conducteur s’il lui fallait de la place sur le côté et/ou à l’arrière, si la personne concernée par le handicap pouvait marcher un peu ou normalement, informations qui étaient directement transmises par radio à Vivi, Paloma et Nancy qui les accueillaient et les faisaient stationner au mieux. Contrairement à certaines idées reçues, les personnes en fauteuil peuvent se garer plus loin que celles avec des cannes ou qui marchent peu… Et certaines ne peuvent pas présenter de carte de stationnement mais ont vraiment du mal à marcher… Je pense ici aussi à certains handicaps invisibles comme les insuffisants cardiaques, respiratoires, atteints de maladies invalidantes, etc…

Des navettes en minibus avaient aussi été mises en place par les organisateurs pour amener les PMR de l’autre parking jusqu’au nôtre qui était beaucoup plus près de l’entrée. Nous nous signalions donc chacun de leurs départs et de leurs arrivées pour des raisons de sécurité et de régulation de la circulation avec les autres usagers arrivants.

En plus du parking Pmr, nous avons accueilli beaucoup de “dépose-minutes”, surtout pour des ados durant l’après midi du 19. Nous n’avons pas rempli le parking Pmr et dans l’ensemble tout s’est bien déroulé.

Le 21, nous sommes arrivés vers midi, casse croûte sur place également mais nous avons appris par les organisateurs qu’en plus du parking Pmr, nous devrions faire stationner 6 ou 7 bus vers 18h et gérer aussi un accueil pour les motards et leurs montures.

Le spectacle commençait à 19 h 30 ; intitulé “Poupet Déraille”. Il regroupait de nombreux artistes dont Ophélie Winter, Billy Crawford, Lio, Patrick Sébastien, et les organisateurs attendaient de 30 à 35 000 personnes.

Les visiteurs ont commencé à arriver plus tardivement que l’avant veille et peu étaient en fauteuil roulant. Nous avions repris nos postes comme le 19, mais la tâche s’avérait plus ardue. La gestion du parking Pmr s’est très bien déroulée, mais nous avons été obligé de faire venir la Protection Civile à plusieurs reprises pour une dame qui a fait un malaise dans sa voiture en arrivant. L’ambulance l’a emmenée, ramenée auprès de son mari mais il a finalement fallu faire déplacer un médecin.

Les bus attendus ont commencé à arriver vers 18 h 30 avec pas mal de passagers assez “agités” et difficiles à “discipliner” une fois descendus. Entre les visiteurs Pmr, l’ambulance en intervention, les bus, les navettes Pmr, les motos et les visiteurs qui arrivaient à pied en envahissant la rue et qu’il fallait prier de rejoindre les trottoirs, il n’y avait pas de quoi s’ennuyer !

Au delà d’excellents échanges et moments passés sur place, cette expérience va me permettre de compléter le dossier de formation des signaleurs en y ajoutant, avec l’accord de Norbert, une partie spécifique concernant l’accueil des Personnes à Mobilité Réduite et la gestion de leur parking.

ERCI Entente Radio Clubs et IndependantsMerci beaucoup à Franck pour sa confiance et à l’ensemble des signaleurs pour leur gentillesse et leurs “coups de pousse”, au sens propre du terme, dans mes déplacements sur ce site chaotique pour me rendre à leurs côtés aux deux dîners.

 

 

Un commentaire

  1. Un TRÈS GRAND MERCI a toi Jean Guy, ainsi qu’à Paloma et Nancy. Ta venue sur cette prestation, à été un grand avantage pour le SRO.
    En effet nos signaleurs ne sont pas “rodés” a la gestion des parkings PMR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.