Les News

Merci à notre ami “dundee33”

Une question que l’on doit se poser. Pourquoi une information de ce type nous arrive par le biais d’un forum ? 

Une information qui serait passé à la trappe sans le concours de notre Ami Dundee33, membre de l’ERCI, qui nous en fait l’écho.

Merci pour l’implication à nos côtés et du travail en commun.

Un sujet d’ouvert sur le forum à propos de : ‘TNRBF : Nouvelle répartition des bandes de fréquences arrêtée par le Premier ministre’ :

http://la-planete-cibi-fr.forumactif.org/t6001-tnrbf-nouvelle-repartition-des-bandes-de-frequences-arretee-par-le-premier-ministre

radio-dx44.com

Une qui sort du lot que j’ai recopié: ‘Tonio (forum Technique-Radio-DX-Partage)

Bonne lecture.

73’51 ~ Dundee33 ~ 14 DR 33

———————————————————————————————————————————

tonio (forum Technique-Radio-DX-Partage) a écrit : 

Bonjour,

Je vais apporter quelques ajouts a ce qui a été dit plus haut.
Pour ce qui est de la bande légale, les textes de référence sont dans le droit français l’arreté du 31 mars 1992 qui a subit quelques petites actualisations et au niveau européen, la décision européenne ECC/DEC(11)03 (4 W FM, 4 Wrms AM et 12 Wpep SSB) dont nous attendons toujours l’application en France.
Cette enième version du TNRBF ne change absolument rien pour la CB. Rien de perdu, rien de gagné.

Pourquoi la CB ne figure pas clairement sur le TNRBF ? Il faut savoir que se sont les grandes lignes qui figurent sur le TNRBF, sur le TNRBF, il est dit que la plage 26 350 à 27 500 kHz est destinée à des applications fixes et mobiles sauf aéronautique, la CB rentre pleinement dans cette catégorie, on remarquera au passage que cette bande est plus large que la bande CB et que le détails des autres applications n’apparaissent pas. De plus, cette bande relève du ressort de l’ARCEP et les informations qui figurent sur le TNRBF ne sont que de simples informations. C’est écrit noir sur blanc sur le TNRBF (Les indications concernant les conditions d’utilisation de bandes de fréquences pour lesquelles l’ARCEP bénéficie du statut EXCL ne relèvent pas de l’application de l’article 21 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication. Ces indications sont donc données à titre seulement informatif). 

Pour ce qui est de la plage 27 500 à 28 000 kHz, il est évident que la CB n’apparaise pas car comme il a été si bien dit, cette plage n’est attribuée à la CB et il parait normal qu’elle n’apparaisse pas. On pourra parler de laxisme ou de tolérance devant la pratique de la CB sur cette portion mais la encore, je rejoins ce qui a été dit, ce n’est pas un acquit et cette portion de fréquence à fait l’objet de négociations en 2014 mais là encore sans représentants du monde CB. Et je dirai que c’est là qu’il aurait fallut être présent pour défendre ou obtenir une extension de la bande CB. 

Pour ce qui est du partage du 27 MHz, contrairement aux RA qui se sont fait (et vont se faire) “piquer” des portions de bandes. Je dirai que ce n’est pas la bande CB qui est partagée avec des applications ISM ou autres mais plutôt le contraire. Car avant d’être la bande CB, c’était une bande ISM (Convention ITU d’Atlanta en 1947). Les applications de type eurobalise, télécommandes ou autres SRD sont sur des canaux “bis” qui ne sont pas attribués à la CB.
C’est ce statut de bande ISM qui couvre une majorité de la bande CB qui nous cré du tord, l’article 5-150 du règlement des radiocommunications de l’ITU est clair, sur une bande ISM, on doit accepter d’être brouillé.
Toutes fois  l’article 15-13 de ce même règlement dit que les administrations doivent veiller à ce que ces niveaux de perturbations soient les plus faibles possibles. Perso, je suis un peu sceptique que l’on obtienne une baisse de ces niveaux mais on peut et l’on doit être vigilants au fait que ces niveaux n’augmentent pas.

Occupons les 40 canaux (je ne dit pas de ne pas pratiquer le hors bande, chacun fait ce qu’il veut), c’est le meilleur moyen de défendre notre bande. La désertification de la bande légal  ayant été l’argument mis en avant en 2008 par le ministère de l’économie, des finances et de l’emploi pour justifier le refus de l’extension de la bande CB.

5 commentaires

  1. Bonjour à tous,

    Je pense que nous prendrons le temps qu’il faut pour analyser cela lors de la prochaine réunion de travail le samedi après midi du week-end AGE et AGO à Saint Vaury.
    Il;est toujours bon de prendre le temps de l’analyse.
    Amicalement,

  2. Merci à tous et plus encore à Tonio qui a permis d’éteindre quelques “incendies” sur la toile avec de VRAIS explications.

    Si il y a une chose au quel je suis convaincu, c’est que le statut de la Cibi doit changer. Chez nous en France elle est considéré par les Administrations que pour du loisir et rien de plus. Il nous faut vraiment faire changer ça pour qu’elle passe au statut d’utilité publique. Dans ce domaine, par le passé la Cibi a déjà fait ces preuve. Elle peux continuer à le faire aujourd’hui à condition qu’on nous en donne la possibilité… Observons de plus près l’Australie qui on en plus une bande Cibi en UHF, les États-Unis, le Canada, le Québec. Alors pourquoi pas chez nous ?

    • Petite précision pour le Canada: il n’existe aucune reconaissance officielle d’un quelconque statut en tant qu’utilité publique. La bande CB est simplement un service de communication gratuit ouvert a tous pour n’importe quel usage, évidement toute activité doit demeurer dans le cadre de la reglementation. Cependant dans les faits tout comme beaucoup d’endroits dans le monde il n’y a absolument aucun controle sur cette bande,résultat il y a autant de mauvais que de bon.

  3. 14 TW039 Phil du 79

    Je peut t’émoigné pour que la CITIZEN BAND soit d’utilité public grace a elle elle ma aider a pas sombrer , je suis handicapé c’est un lien social indispensable pour moi.

  4. Merci Dundee 33 pour cette information .
    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *