Quand un club s’autodétruit par lui-même

ERCITout comme nous, vous avez pu constater sur Facebook de nombreux échanges, commentaires, état d’âme concernant un club adhérent de l’ERCI, en autre, le SENS 44.

Mais toujours dans l’esprit qui nous anime de vérité et de transparence, nous nous devions de publier cet article afin que certaines spéculations ne puissent se dire.

il est vrai que nous sommes déçus. mais que pouvons-nous y faire ? C’était un feu latent qui existait de manière diffuse, sans être apparent, mais qui pouvait à tout moment se manifester. Il est toujours dommage de s’autodétruire de l’intérieur psychologiquement ou physiquement. Ne connaissant nullement les tenants et aboutissants de ce sabordage, nous nous garderons bien d’échafauder des hypothèses ou de donner un avis. Le seul constat que nous pouvons faire est que seuls les instigateurs, détiennent le POURQUOI ?

Mais avant que certaines gorges chaudes viennent à spéculer que notre Regroupement se casse la figure en perdant un Club, nous tenions ici à préciser, que nous n’avons rien perdu. Il ne nous a pas quitté pour aller ailleurs. C’est comme pour un naufrage, voir un sabordage, perdu corps et biens, pour toutes les entités confondues.

Nous ne pouvons que émettre le souhait, que les cendres de celui-ci servent de terreau pour la renaissance d’un nouveau club, porteur d’espoir et de renouveau. 

Merci pour ces deux années passées au sein de notre Entente nationale, mais malgré ce naufrage, il y a peut-être un canot de sauvetage qui dérive avec des survivants à son bord ? Sait-on jamais.

Votre Comité déçu d’avoir été prévenu par Facebook. 

ERCI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :